Renforcer sa vessie? Volontiers!   

Que peut-on obtenir avec des exercices d’hydratation et une rééducation de la vessie

Lorsque les symptômes d’une atonie vésicale, d'une vessie hyperactive (vessie également dite irritante) ou d'une atonie du sphincter interne de la vessie se manifestent: faites du bien à votre corps avec des exercices d’hydratation et la rééducation de la vessie! Même si la honte ou la crainte de pertes urinaires incontrôlées vous incite à réduire votre hydratation ou à aller plus souvent aux toilettes, ne succombez pas à la tentation. Vous obtiendrez le contraire de ce que vous recherchez: la vessie se rétracte, les sphincters se relâchent encore plus et les troubles se renforcent de plus belle.


Rééducation de la vessie et exercices d’hydratation pour un meilleur contrôle de sa vessie (urothérapie)

La rééducation de la vessie aide toute personne atteinte d’une vessie hyperactive, d’une atonie vésicale ou d’un dysfonctionnement de la vessie. Consultez aussi votre médecin traitant. Il vous encouragera sûrement à persévérer dans la rééducation.


Rééducation de la vessie et exercices d’hydratation: votre journal de bord

Dans votre journal de bord personnel, notez

  • la quantité bue,
  • les passages aux toilettes et
  • la quantité d’urine évacuée chaque fois.

 

Le programme «toilettes» doit s'articuler autour des points suivants:
 

  • Fixez-vous des horaires où vous allez régulièrement aux toilettes. Cette régularité permet d'«éduquer» la vessie.
     
  • N’allez pas tout de suite aux toilettes lorsque vous en ressentez le besoin. Attendez un peu, car l’impulsion se calme au bout de quelques minutes. Allez toujours calmement et sans vous presser aux toilettes; nul besoin de courir.
     
  • Supprimez les passages aux toilettes préventifs. Cela peut sembler dur, mais ce n’est que de cette façon que la vessie s’habituera (se réhabituera) à lutter contre l’envie pressante que déclenche la dilatation, et la rééducation pourra ainsi faire effet.
     
  • Essayez d’espacer constamment les intervalles entre les passages aux toilettes. Essayez de vous retenir pendant 5 minutes, puis 10 minutes... pour redonner à votre corps sa force de rétention.


Exercices d’hydratation

Votre mode de consommation est également important et y contribue. Là aussi, un programme d’hydratation permet d'y voir plus clair et de se contrôler. Voici les points importants:
 

  • La règle de base est de boire 2 litres par jour.
     
  • Buvez avant ou pendant chaque repas (il est conseillé de boire 1 à 2 verres avant de manger).
     
  • Au plus tard 2 heures avant d'aller dormir, arrêtez ou modérez votre consommation. Vous pouvez ainsi dormir sereinement.
     
  • Les boissons diurétiques et les tisanes sont contreproductives. On peut citer le café, le thé (noir et vert), l’alcool, la tisane pour la vessie ou pour les reins p. ex., de même que la tisane d’orties.
     

Parlez de la marche à suivre avec votre médecin traitant ou demandez conseil à des spécialistes.